Edito

La mémoire trop courte

2 mins

Chaque jour je reçois de mes proches, de mes réseaux un grand nombre de partages depuis le début de cette épidémie de COVID-19. Il y a de quoi rire, des infos plus ou moins vérifiées, plus ou moins anxiogènes mais surtout il y a des fragments de lumière, des réflexions puissantes, des messages d’espoir, des graines de changement, d’évolution. A chaque lecture de ces textes, la même pensée m’assaillit : « il ne faut pas pas que ces mots se perdent, rien ne devra être comme avant ».

Quand le brouillard de l’angoisse se sera dissipé, quand la crise sanitaire sera passée, quand nos sociétés commenceront à panser leurs plaies, je sais que la tentation sera grande de tout oublier, de faire comme avant peut-être, et même de se précipiter dans l’excès de tout. Alors j’ai envie de collecter toutes les belles choses que des esprits et des cœurs lumineux nous offrent en ses jours sombres.

Je veux garder la trace des toutes ces belles pensées nées dans l’urgence, préserver ces flammes allumées Nous sommes en plein cœur de cette pandémie et je souhaite sincèrement que le moins de souffrance possible ne nous atteigne, qu’elle apporte aussi peu de drames humains que possible.Je veux aussi que cette épreuve imposée à toute l’humanité, sans connaître de frontière, de catégorie sociale, de groupe ethnique ou culturel soit l’instrument du changement, de la prise de conscience universelle.

Des urgences à l’échelle mondiale, il s’en ajoute chaque jour : climatiques, écologiques, humanitaires, sanitaires… Cette urgence là nous intime l’ordre de l’écouter, maintenant, pas dans 10 ou 50 ans. Il n’est plus temps de faire les sourds. Et dans toutes ces crises, chaque jour des centaines, des milliers de voix s’élèvent pour nous réveiller, de plus en plus d’initiatives positives, lumineuses naissent.

Comme dans ces concerts où des anonymes allument leur briquet pour créer un parterre de lumière. Ce blog n’est que ma contribution pour garder en mémoire ce que cette crise va nous apprendre sur nous, notre humanité. Chaque article gardera vivant un fragment d’esprit, de cette sagesse que seule fait naître l’imminence du désastre. Nous parlons aujourd’hui du monde demain alors demain n’oublions pas nos pensées de ce jour.

CRÉDIT PHOTO : Image par Free-Photos de Pixabay

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci !

Nos rédacteurs sont prévenus.